top of page

Comment être plus écolo dans sa cuisine en économisant de l’énergie ?

Dernière mise à jour : 18 févr. 2023


Nous vivons actuellement une phase très difficile dûe à différentes situations économiques. Faire des économies d’énergies est une bonne chose tout d’abord pour réduire l’impact environnemental, être socialement plus responsable, pour avoir un peu plus d’argent dans son porte-monnaie et pouvoir s’offrir certains petits extras.


Et si cela commençait déjà chez soi dans sa cuisine ?


Comment être plus écolo dans sa cuisine en économisant de l’énergie ?

Cuisiner écolo signifie tout d’abord, cuisiner avec bon sens comme par exemple essayer de réduire les coûts d’énergie et devenir plus responsable de son environnement proche.

Utiliser les appareils électroménagers de sa cuisine d’une façon efficace est un vaste sujet qui demande un peu d’organisation, de la disciple mais surtout du bon sens.


Je vous donne différents astuces et conseils à appliquer à votre rythme et selon vos habitudes alimentaires.

Pour certain-es cela peut signifier consommer des aliments bios, aliments en vrac, privilégier le régional et le saisonnier, produire soi-même ces fruits et légumes, réduire sa consommation d’énergie, préparer et cuisiner soi-même ces repas… Chacun-e à sa propre définition et chaque geste est important pour respecter son environnement en réduisant les coûts sans oublier de se faire plaisir.


Mes 5 astuces pratiques

Dans un premier temps, le choix des ustensiles de cuisine va être important.

Il n’y a pas de solutions miracles mais en additionnant plusieurs petits nouveaux gestes et habitudes au quotidien, vous allez vite vous apercevoir que vous allez économiser de l’énergie et sur le long terme, c’est ce qui fait la différence !


Prenons les casseroles !

Faites appel à votre bon sens et choisissez la bonne taille de casserole en fonction de ce que vous souhaitez y mettre dedans.

Petite quantité à cuire cela signifie petite casserole et grande quantité, une casserole plus grande. Si la casserole n’est pas adaptée à son contenu il y aura une perte d’énergie certaine et une mauvaise cuisson de l’aliment dans le cas où la casserole est trop petite. On va également lui rajouter un couvercle hermétique et de taille adéquate pour éviter la perdition de chaleur.


Comment chauffer l’eau plus rapidement?

Faire chauffer préalablement l’eau de cuisson (pâte, riz, œufs ou bain-marie…) dans une bouilloire électrique. Ainsi, vous allez économiser du temps et de l’énergie (environ 40 à 60 %) pour chauffer l’eau à 100C. Il suffira ensuite de la verser dans votre casserole et de faire cuire vos aliments à couvert.


Quelles plaques de cuisson sont les plus économiques ?

Les plaques à induction sont des bijoux de technologie à la pointe du progrès car elles offrent de multiples fonctions mais à l’achat elles ont un coût bien plus élevé que les plaques électriques.

Les cuisinières à gaz sont, elles bien plus économiques mais ne sont pas présentes dans tous les foyers. Toutefois, le prix d’1 kWh de gaz est plus bas d’1 kWh d’électricité mais il est difficile de les comparer car leurs pouvoirs caloriques sont différents. Cuisiner au gaz reste tout de même meilleur marché que l’électricité et un grand plaisir pour les cuisinier-es passionné-es.


Quels ustensiles et électroménagers utiliser ?

L’autocuiseur est un appareil qui a révolutionné le temps de préparation des repas pour les femmes. Il a fait gagner du temps et donc de l’énergie mais il a un petit bémol qui personnellement me dérange. En tant que cuisinière passionnée, j’aime avoir le contrôle sur la cuisson des aliments et avec un autocuiseur ou son ancêtre la cocote minute de nos grands-mères, ceci n’est pas possible car le temps de cuisson est variable selon les aliments et leur maturité.


Je préfère en revanche un autocuiseur à vapeur à différent étage comme un couscoussier ou un ustensile en bambou asiatique agrémenté de différents paniers. Ils sont tous les deux faciles à utiliser et il suffira de soulever le couvercle pour contrôler la cuisson des aliments qui sont déposés dans les différents étages.

La cocote en fond est vraiment une pièce qu’il faut avoir dans sa cuisine car elle fera partie de votre vie. Idéale pour les cuissons à l’étouffée, les ragoûts, tous les plats qui demandent une cuisson lente et longue. L’incontournable de la « slow food » et des plats réconfortants d’hiver.


Comment décongeler un plat d’une façon écolo ?

Le sortir du congélateur le soir pour le consommer le lendemain. Mais souvent on est pressé et il faut que ça aille vite.

Ne jamais plonger l’aliment dans de l’eau chaude car cela va abîmer les fibres de l’aliment mais plutôt le faire tremper dans de l’eau froide dans son sac bien fermé hermétiquement. Je ne vous conseille pas non plus de le faire décongeler au micro-ondes car la structure de l’aliment sera transformée, irradiée et ses propriétés organoleptiques changées. Pensez également qu’un congélateur rempli est moins énergivore qu’un congélateur à moitié plein.


Mes 7 conseils pratiques

  • Faire chauffer le four seulement 10 min au lieu de 20 min comme le conseil beaucoup de recettes.

  • Éteindre le four 30 min avant la fin de la cuisson porte du four fermée.

  • Profiter de cuire plusieurs plats à la fois (par ex : une pièce de viande, des légumes, un gratin et une tarte), idéal si votre four à la fonction chaleur tournante.

  • Apprend à cuisiner pour le nombre de personne dans la famille à moins de savoir transformer les restes !

  • Mettre en marche son lave-vaisselle seulement lorsqu’il est plein ainsi la quantité d’eau utilisée sera de 10 à 15litres. En revanche, le lavage à la main sera de plus de 60 %. Pour l’aspect écologique ne pas utiliser de détergent avec des phosphates.

  • Nettoyer régulièrement le serpentin derrière son frigo pour réduire sa consommation d’environ 10%.

  • Penser à dégivrer le freezer ou le congélateur avant de ne plus pouvoir ouvrir ou fermer la porte !


Et si vous vous mettiez à jardiner pour le plaisir ?

La prochaine fois que vous consommerez des bonnes tomates, des courgettes, des poivrons ou des piments du jardin "de préférence en été", vous garderez quelques graines de certaines variétés que vous ferez sécher pour en faire des semis. Ce n’est pas simple mais il y a un commencement à tout ! Consultez les différents tutos sur le net.

Quel plaisir de produire soi-même quelques tomates et autres légumes arrosés quotidiennement avec amour pour sa consommation 100% plaisir !


J’espère que ces quelques astuces et conseils vous aideront à faire quelques économies.


Le bon sens paye toujours !


Christelle Felix


Cuisinière passionnée

Instructrice en marche nordique

Conseillère en santé globale




Comentarios


bottom of page